Street Photography Définition
"STREET PHOTOGRAPHY" DEFINITION
 




STREET PHOTOGRAPHY KESAKO ?

D'un point de vue général on englobe dans la photo de rue,.... Les photos factuelles prises dans les lieux publics :

1) La photographie s’intéressant aux paysages urbains ou aux élements de la rue, comme les textures, la signalétique, les reflets, etc.

2) L’aspect humaniste, focus sur les instants de vie : foules, moments d’intimité, le quotidien,… C’est dans cette catégorie que regroupent les pionniers de la street photography :

Pour ne citer qu'eux :)
Bernard Pierre Wolff, Brassaï, Bruce Davidson, Bruce Gilden, Christer Strömholm, Cristina García Rodero, Daido Moriyama, Édouard Boubat, Erich Hartmann, Eugène Atget, Garry Winogrand, Helen Levitt, Henri Cartier-Bresson, Henry Wessel Jr., Inge Morath, Joel Meyerowitz, John Thomson, Lee Friedlander, Leonard Freed, Lisette Model, Louis Stettner, Martin Parr, Mark Cohen, Paul Strand, Raymond Depardon, Richard Kalvar, Robert Doisneau, Robert Frank, Sabine Weiss, Saul Leiter, Sergio Larrain, Tony Ray-Jones, Vivian Maier, Walker Evans, William Eugene Smith, William Klein, Willy Ronis ! :p

Pour Henri Cartier Bresson, c'est mettre en ligne, la tête, l'oeil, le coeur et saisir l'instant décisif. Mais pour tous, le but reste le même ; la street photo cherche avant tout à faire passer un regard sur la société au travers de prises de vue de prime apparence banales, à documenter, à raconter une petite part d'Histoire.

En quelque sorte, la petite cousine timide du photojournalisme.


CONSEILS POUR PHOTOGRAPHIER DANS LA RUE ?


Le premier c'est d'acheter de bonnes chaussures, ensuite apprendre à ne pas s'en servir pour "se poser". Enfin, c'est une question d'attitude : pour photographier dans la rue soyez "furtif" et "positif" !

Furtif, par vos vêtements, votre gestuelle et votre comportement : la photo de rue est plus simple si le sujet ne capte pas le photographe. Libre à vous de choisir un look hyper flashy, ce sera juste un peu plus compliqué.

Positif, par votre attitude : vous respectez et êtes en empathie avec votre sujet. Si quand vous photographiez quelqu'un vous avez l'impression de violer son intimité, la personne le remarquera et se sentira agressée. Si vous ne vous cachez pas (furtif) et déclenchez tout en souriant, les 5% qui vous verront vous répondront par un sourire.

Bien, vous êtes furtif et positif ;) Vos réglages doivent être déjà quasi prêts. Pour ma part la plupart du temps je travaille avec un grand angle (24 et 35 mm) réglé par défaut sur une ouverture au milieu (F8-F11) une mise au point à 1.30 m (de telle façon que je suis quasi en hyperfocale), la vitesse /125 s. J'adapte en jouant sur les iso, la vitesse et moins souvant la profondeur. Le bouton indispensable : mesure d'exposition, à l'approche du sujet, je "spote" une zone (foncé/moyen/clair) selon le rendu souhaité. Faire la mesure sur le sujet est le temps de se faire repérer.



PHOTOGRAPHIE DE RUE TECHNIQUE ?

La "street photography" pourrait ressembler à la chasse  :

1) à l'approche

C'est sans doute la plus difficile mais la plus prenante, il vous suffit de marcher et d'observer, guetter ou anticiper l'instant qui pourrait se produire afin d'être assez rapide pour le saisir quand il est là. Souvent vous rentrerez bredouille, mais quand des instants rares ou des scènes de vie expressives se produisent ... En moins d'une seconde, choisissez l'angle et tirez !

2) à l'affut

Vous avez repéré un paysage urbain particulièrement graphique, une affiche qui se prêterait à... Votre composition est prête ; il ne vous reste plus qu'à attendre le(s) personnage(s) en phase avec votre contexte. C'est sans doute plus facile mais avec un inconvénient notoire pour le photographe de rue pratiquant l'instantané : il faut du temps et de la patience.

3) à courre

C'est cette fois le personnage qui fait l'action : que ce soit les jambes fuselées d'une jolie fille ou la "touche" improbable d'un passant ; vous avez repéré votre sujet il faut alors le suivre pour qu'il réalise un action "qui raconte" ou qu'il passe dans un contexte photogénique.

Enfin, comme pour la chasse, il vous faudra aussi gérer la frustration de revenir éventuellement avec une besace vide. Les instants "décisifs" ne se commandent hélas pas ; et même si vous en croisez, rien ne garantit que vous pourrez les attraper.




DROIT A L'IMAGE ?
 

En France, (et beaucoup d'autres pays)  à l'exception des images de foule, vous n'avez pas le droit de diffuser les photos d'un individu sans son accord. Sinon rien ne vous interdit de photographier des gens dans les lieux publics mais les espaces privés (jardin, metro, voiture... ) restent interdits. Dans la pratique, la liberté d'expression artistique est elle plus importante que le droit à l'image ? Si la démarche est non mercantile, artistique, non dégradante pour la personne photographiée, les juges tendent à penser que oui. Toutefois si une personne vous demande expressément d'effacer la photo que vous avez fait d'elle, vous lui devez de le faire.

Top